Le Secrétariat National à la Solidarité et aux Victimes de Guerre de Côte d'Ivoire
       
Dimanche 30 avril 2017
EN BREF: • 17 mai 2011 - 10 heures IVOTEL-PLATEAU:  Invitée de la causerie-débat du réseau des professionnels de la presse en ligne de Côte d'Ivoire     
PARTENAIRES
URGENCES
CECOS: 147 / 22482056
GSPM: 180
SAMU: 185
Police: 111 / 170
ACTUALITÉ

Dr Fatoumata Traoré Diop expose les acquis de l’identification des victimes de guerre et de la réparation des dommages

Abidjan, le 17 Mai 2011- Le Réseau des Professionnels de la Presse en Ligne de Côte d’Ivoire (Repprelci) a organisé ce mardi à l’Hôtel Ivotel du Plateau, le premier numéro de son rendez vous mensuel, « En ligne avec », qui a permis à l’invité de ce numéro, le Secrétaire National à la Solidarité et aux Victimes de Guerre, Dr Fatoumata Traoré Diop, d’exposer sur le thème « Indemnisation, solidarité, réconciliation : quelles combinaisons pour un apaisement social durable ? ».

« Tous les fils et les filles de ce pays doivent participer à la reconstruction du pays », tel est l’appel lancé par Dr Fatoumata Traoré Diop, au cours de cette tribune.

Pour le Secrétaire National à la Solidarité et aux Victimes de Guerre, cette reconstruction passe par le règlement de la question des victimes de guerre.

« Il ne faudrait pas créer des sources de passion, l’objectif c’est la reconstruction », a-t-elle précisé.

Dr Fatoumata Traoré Diop a par ailleurs rappelé que son département a organisé les 04 et 05 août 2010, un atelier sur la définition des critères d’identification des victimes de guerre et des modalités de réparation des dommages de guerre.

Les travaux qui ont bénéficié de la participation de plusieurs experts nationaux et et internationaux ont été sanctionnés par la proposition de deux projets d’ordonnance. L’un portant sur l’identification des victimes de guerre et l’autre sur les modalités de réparation des dommages de guerre.

« Aujourd’hui, tout est fin prêt pour que l’opération démarre. Il s’agira tout simplement d’actualiser certaines données » a rassuré Dr Fatoumata Traoré Diop.

Le Secrétaire National a indiqué que « la restitution, l’indemnisation, la réadaptation et la satisfaction » constituent les différentes formes de réparation des préjudices de guerre.

Dans la foulée, elle a encouragé les associations de victimes de guerre à mieux s’organiser en vue d’être au moment opportun un relais de sensibilisation au démarrage de l’opération d’identification.

« Cette opération d’identification doit se faire dans la transparence et sans complaisance pour garantir sa crédibilité », a insisté l’invitée du Repprelci.

Dr Fatoumata Traoré Diop a aussi souhaité que l’opération d’identification des victimes de guerre ne soit pas politisée car, a-t-elle soutenu « les victimes se comptent parmi toutes les chapelles politiques ».

Surfant sur le volet Solidarité, elle a mit un accent particulier sur la 5ème édition de la Journée Nationale de la Solidarité (JNS), organisée le 25 août 2010 à Bouaké.

Selon le Secrétaire National cette édition a permis à la veille de la présidentielle de faire renaitre la confiance mais également de renforcer la flamme de la Solidarité et de la cohésion sociale.

Cette première rencontre de « En ligne avec » du Repprelci dirigé par Bathélémy Kouamé a vu la participation de plusieurs journalistes, des organisations de journalistes ainsi que la société civile.

« En ligne avec », est une tribune d’échange de la presse en ligne avec les décideurs et autres autorités du pays sur des sujets d’intérêt national.




VOS COMMENTAIRES

DÉCRETS

Dcret N2010-38 du 25 mars 2010 portant cration du Secrétariat National à la Solidarité et aux Victimes de Guerre auprs du Premier Ministre

Dcret N2010-60 du 27 avril 2010 portant nomination du Secrtaire National

Dcret N2010-286 du 12 octobre 2010 portant attributions, organisation, fonctionnement du Secrtariat National la Solidarit et aux Victimes de Guerre

LA MÉDIATHÈQUE
This text will be replaced by the flash music player.
LES STRUCTURES RATTACHÉES À LA PRIMATURE
 
© 2010 Secrétariat National à la Solidarité et aux Victimes de Guerre